Carte

x: y:
Batteries de Rubis
Couvercle des enfers

Île de Bekko

Okinoiwa
Onokoro

Onokoro

Isari
Île de Zekki
Batteries de Rubis
Tamamizu
Sui-no-Sato

L'Aventure

Palais aux Marées violettes
Le Kobayashi Maru
Zone de pêche inconnue
Ce point de péche n'a pas l'air très poissonneux...
Île de Bekko
65 Œil du goéland
Okinoiwa
63 
Isari
64 
Onokoro
64 
Zone de pêche inconnue
70 Œil du goéland
Tamamizu
65 
L'Aventure
65 
Sui-no-Sato
65 
027 Tamamizu
Ce village sous-marin a été fondé par les Kojin de la tribu des Verts. Ces hommes-tortues, contrairement aux Sahuagins, sont incapables de respirer sous l'eau. De ce fait, ils ont développé au cours de leur longue histoire des techniques magiques permettant de créer des bulles d'air, comme celle qui abrite Tamamizu.
028 Okinoiwa
Okinoiwa est un petit mont esseulé dans la Mer de Rubis. Son seul voisin est l'immense récif aérien du Banquet de coraux, le refuge de la Confédération qui le jouxte au nord. Les géologues de Hingashi pensent que ce rocher aurait été formé lors d'une violente éruption du Couvercle des enfers.
029 Le Pilier des Cieux
Cette tour culmine si haut qu'elle semble transpercer la voûte céleste. D'après les mythes hingashiens, elle aurait été érigée par le kami de la création. Autrefois, fouler l'île sur laquelle repose le Pilier des Cieux était tabou. Cependant, d'audacieux pirates y débarquèrent pendant une période de guerres civiles et y établirent ici L'Entorse, leur quartier général.
030 Sakazuki
Les premiers pirates ont fraternisé sur cette île en échangeant des coupes de saké. De ce fait, on peut la considérer comme le berceau de la Confédération. Bien que leur quartier général soit installé à Onokoro, un contingent de pirates reste en permanence sur Sakazuki afin de surveiller les mouvements de navires et de percevoir leur taxe, le Droit de Rubis.
031 L'île de Zekki
Zekki signifiait autrefois “le démon massacreur d'hommes”. On ne sait depuis quand, mais les Kojin de la tribu des Rouges qui y vivent depuis bien longtemps ont eux aussi adopté ce nom pour désigner cet endroit. D'autre part, parler d'île est désormais un abus de langage, car les écoulements de lave successifs l'ont soudée au continent.
032 Isari
Le terme “Isari”, qui désigne la pêche en ancien hingashien, donne aussi son nom à ce village de la côte orientale d'Othard qui a été fondé grâce à cette même activité. Les pirates de la Confédération avaient autrefois aménagé une petite cabane ici où ils collectaient leur Droit de Rubis et s'adonnaient à d'autres occupations du même acabit.
057 Palais aux Marées violettes
Caché au plus profond de la fosse de Turquoise, ce joyau d'architecture est le domicile de la Princesse de Rubis, guide spirituelle de la tribu d'Ao Ra sous-marine des Sui. Il est bien évidemment fermé aux visiteurs, et seuls les Sui disposant d'une autorisation spéciale peuvent y pénétrer.
058 Côte orientale d'Othard
La façade est du continent d'Othard donne directement sur la Mer de Rubis et ses innombrables richesses. La pêche y est depuis toujours l'activité reine. Le littoral est ainsi parsemé de petits villages de pêcheurs comme Isari, qui complètent à merveille un décor pittoresque ayant inspiré de nombreux poètes.
059 L'Entorse
La présence du Pilier des Cieux, cette imposante et mystérieuse tour que l'on dit avoir été érigée au temps des kami, a longtemps fait de l'Entorse un lieu tabou pour les populations locales. Ces superstitions étaient loin d'effrayer les pirates de la Confédération, qui n'ont pas hésité à s'emparer des lieux pour y installer leur quartier général.
060 Contre-torpilleur hypersonique impérial L-XXIII
L'épave de cette ancienne machine de guerre garlemaldaise porte l'immatriculation “L-XXIII”, qui désigne le vingt-troisième contre-torpilleur de la 12e légion impériale. Envoyé pour réprimer la rébellion domienne, il aurait sombré au fond de la Muni à la suite d'une attaque du légendaire démon-renard protecteur de Yanxia.


Haut de page
Mer de Rubis - Le chat a faim